fbpx

Histoire et Missions de Basse-Californie

L’histoire de la Basse-Californie a des racines anciennes et est étroitement liée à la colonisation des missionnaires, d’abord des jésuites, puis des franciscains et des dominicains. C’est une histoire de résistance et de détermination envers les peuples autochtones de la Baja (Cochimi, Guaycura et Pericu) et, comme toutes les colonisations, a son côté sombre.

La colonisation de la Basse-Californie

En janvier 1633, le gouvernement espagnol fournit une expédition en Basse-Californie avec trois navires et 200 hommes commandés par le gouverneur Sinaloa, Isidro de Atondo y Antillon, accompagnés du prêtre jésuite Eusebio Kino.
Les navires ont débarqué à l’endroit qui deviendra plus tard la ville de La Paz. La première colonie à La Paz a rapidement été abandonnée à cause de la population locale, qui s’est révélée hostile et peu encline à cette colonisation. Alors ils ont essayé à nouveau, près de Loreto, mais cette même tentative a échoué. Kino et Atondo y Antillon sont ensuite retournés sur le continent où le premier est allé établir plusieurs missions dans le nord-ouest.

Histoire des missions jésuites en Basse-Californie

Ce n’est qu’en 1695 qu’un autre prêtre jésuite, Juan Maria Salvaterria, réussit à établir une colonie espagnole permanente à Loreto. La mission Nuestra Señora de Loreto est rapidement devenue la capitale religieuse et administrative de la péninsule.
D’ici, d’autres jésuites sont partis prêcher et travailler dans la région, créant 23 missions au total au cours des 70 années suivantes. Parallèlement à la religion, aux palmiers et à la culture fruitière, les jésuites apportèrent en Basse-Californie des maladies auxquelles les indigènes n’avaient jamais été exposés. En 1767, en effet, les épidémies de variole, de peste, de typhus et de rougeole et même de maladies vénériennes ont décimé la population. Sur une population initiale d’environ 48 000 personnes, il n’en restait que 8 000.

L’intervention du gouvernement espagnol et l’arrivée des franciscains

Alors que le déclin de la population menaçait l’existence même et le but des missions, le gouvernement espagnol mit fin aux efforts des jésuites. On disait que les prêtres jésuites avaient accumulé une fortune sur la péninsule et devenaient très puissants. Quand le pouvoir est revenu directement en Espagne, le roi Charles III a expulsé les religieux de la péninsule sous la menace des armes et les a rapatriés en Espagne.

Plus tard, les franciscains sont arrivés sous l’autorité directe de Don Junipero Serra. Ils ont fermé ou consolidé plusieurs missions existantes et ont fondé la leur, San Fernando Velicata.

Le père Serra a reçu de nouvelles missions du gouvernement espagnol et, avec Gaspar de Portola, s’est rendu dans le nord pour en établir de nouvelles en Alta California.

Cette entreprise a donné lieu à 21 missions en Basse et Haute Californie et a conduit à la béatification de Junipero Serra par l’Église catholique. Puis les dominicains sont arrivés en 1772, établissant neuf autres missions dans le nord de la Basse-Californie au cours des trente années suivantes. Cependant, ils ont continué à diriger les missions précédemment fondées par les jésuites.

Le soulèvement populaire mexicain

Enfin, en 1810, le peuple mexicain s’est levé pour mettre fin à la domination espagnole. Les jours de gouvernement du territoire par les missions étaient maintenant numérotés.
Le Mexique obtint son indépendance en 1821 et, en 1832, après que la Baja devint territoire fédéral, le gouverneur transforma les missions en simples églises paroissiales, mettant ainsi définitivement fin au travail missionnaire et au gouvernement de la péninsule par des religieux catholiques.

Contactez notre équipe pour votre voyage en Basse-Californie

Contactez-nous sans obligation d’établir un plan de voyage ! Si vous le souhaitez, nous pouvons débuter avec une vidéoconférence de façon à mieux nous connaître.

Baja California Travel est un projet de timelessbaja.com

Voir nos avis